Remboursement des prestations

"Pour que la loi du progrès existât, il faudrait que chacun voulût la créer ; c’est-à-dire que, quand tous les individus s’appliqueront à progresser, alors, l’humanité sera en progrès." (Charles Baudelaire - Extrait de Journaux Intimes).

La situation actuelle en Belgique

Malgré une recommandation de la Commission Européenne de 1996 enjoignant les états membres à reconnaître les médecines non conventionnelles, il faut bien constater que la situation est très variable d’un pays à l’autre et que la Belgique n’est pas plus en conformité que la plupart des 26 autres pays, à quelques rares exceptions près.

Le système de Sécurité Sociale belge en matière de Soins de Santé est régenté par l’INAMI (Institut National d’Assurance Maladie Invalidité). Cet organisme collecte les fonds et les redistribue notamment via les mutuelles (qui ont quasi toutes une coloration philosophique plus ou moins marquée). Dans la foulée des recommandations européennes et suite à l’initiative du Ministre de la Santé de l’époque (M. Colla), les mutualités ont anticipé la probable future législation en proposant des assurances libres complémentaires pour couvrir en partie les soins prestés en homéopathie, chiropraxie, acupuncture et ostéopathie. Jusqu’à présent, aucun Arrêté Royal n’a été promulgué pour reconnaître ces pratiques, leur enseignement, ni les conditions d’exercice.

Quant à la naturopathie, la kinésiologie et les autres méthodes non conventionnelles, c’est le vide juridique total. Les personnes exerçant ces méthodes sont tolérées et admises comme praticiens auprès des secrétariats sociaux, mais ils n’ont d’autre statut que celui de travailleurs indépendants, sauf s’il trouve un emploi correspondant à leurs compétences, ce qui est plutôt rare.
Quelques propositions de réglementation de la pratique professionnelle sont proposées par des associations professionnelles qui représentent les naturopathes et les kinésiologues.

L’apport des médecines non conventionnelles

Depuis plus de 20 ans, les suisses ont l’opportunité de se faire soigner par des praticiens certifiés en médecines complémentaires et de se faire rembourser partiellement les soins prestés. L’organisation comporte un organisme de contrôle et d’agréation des écoles de formation et des professionnels. Il s’agit de la fondation ASCA. Cet organisme publie la liste des praticiens reconnus ainsi que les méthodes qu’ils exercent. Il est également le lien avec les assurances ou les mutuelles qui remboursent les prestations.

L’avenir des médecines non conventionnelles

Il reste à convaincre les mutuelles. Celles-ci ont tout à y gagner. En effet, l’expérience suisse a montré que les soins donnés notamment en naturopathie et en kinésiologie ont un réel effet préventif, bien au-delà des recommandations de la médecine conventionnelle qui ne reconnaît pas les signes énergétiques et attend que les symptômes soient bien installés pour agir. Sans compter que la soi-disant prévention médicale "classique" s’accompagne la plupart du temps d’examens coûteux, stressants et peu performants et de la prise de médicaments dont aucun ne fonctionne sans effet secondaire. Avec les approches énergétiques naturelles pratiquées par des professionnels bien formés, les coûts sont réduits, les bilans de santé sont précis et l’action préventive ciblée et individualisée. La personne est respectée dans ses rythmes et elle agit en conscience et liberté.

Des médecines complémentaires en Belgique

Au sein du CSH nous sommes convaincus que des instances belges comprendront l’importance des médecines non conventionnelles pour la santé de nos compatriotes. Le nombre croissant de personnes se soignant de cette manière et réclamant le droit à une santé optimale devrait inciter les pouvoirs publics et des organismes privés à encourager la reconnaissance et les pratiques. Il y va de l’intérêt de tous.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation. Votre appui nous sera aussi très précieux. Plus nous serons nombreux à manifester notre souhait d’être soignés autrement, plus la situation évoluera. Chacun est invité à apporter sa pierre à l’édifice !

© Sante-Holistique.org - Réalisation Mieux-Etre.org